6 Mai 2015

Cadmos

Depuis la Terre, le CADMOS (Centre d'Aide au Développement des Activités en Micropesanteur et des Opérations Spatiales) prépare, organise et assure le suivi des expériences qui sont menées en micropesanteur.

A l’occasion des vols spatiaux, les scientifiques organisent régulièrement des expériences en état de micropesanteur (la micropesanteur est un état où l’absence de pesanteur n’est pas totale, comme à bord de la Station Spatiale Internationale par exemple). Le but ? Observer des phénomènes physiques et physiologiques qui, au sol, seraient invisibles à cause de la pesanteur. Concrètement, il peut s’agir d’étudier le fonctionnement du cœur, d’analyser les propriétés de certains fluides ou encore d’observer le comportement d’un matériau à haute température. Des expériences dans lesquelles le CADMOS joue un rôle central : implanté au Centre Spatial de Toulouse, ce laboratoire aide les scientifiques à préparer ces expériences, en assure le suivi, et recueille les données obtenues. Quant aux dispositifs spatiaux que les scientifiques du CADMOS utilisent pour accéder à cet état de micropesanteur, il s’agit principalement de la Station Spatiale Internationale, de l’Airbus A300-Zéro G et de capsules automatiques.

Créé en 1993, le CADMOS mène des expériences dont l’échelon est tout à la fois national, européen (pour le compte de l’ESA), ou bien s’inscrivant dans le cadre de coopérations multilatérales (notamment avec la Russie et les Etats-Unis). Preuve de son savoir-faire, le CADMOS est l’un des neuf centres au sol européens à avoir été retenu par l’ESA pour aider les utilisateurs de la Station Spatiale Internationale à en exploiter les équipements.